למידע נוסף והרשמה: 04-8148129

7critères essentiels à vérifier pour le choix de votre lycée en Israël

L’offre des lycées et les modalités de préparation au bac en Israël sont extrêmement disparates. Différences de niveaux, choix de modules, nuances dans la pratique du judaïsme … un véritable labyrinthe dont vous devrez extraire la bonne décision. Comment être sûr que le lycée que vous choisirez après quelques mois en Israël – ou pire – à distance, depuis votre domicile français ,sera le bon pour votre enfant ? Comment savoir qu’il répondra à ses besoins spécifiques de jeune lycéen de culture française cherchant à réussir en Israël ?

Bien choisir un lycée en Israël, c’est permettre à la fois la réussite scolaire mais aussi sociale de votre enfant dans son nouvel environnement.

Afin de vous aiguiller vers le choix du bon lycée en Israël, nous avons selectionné pour vous 7 critères qui nous semblent essentiel.

1. L’expérience des Olim Hadachim (francophones)

Votre futur lycée doit avoir l'expérience du public d Olim Hadachim – de nouveaux immigrants (francophones) – et de leurs besoins particulier. La direction ainsi que le corps enseignant doivent être capables de gérer et de programmer la réussite de ces jeunes olim en vue de l' obtention de leur bac en Israël, en prenant en compte les défis qui les attendent : non maitrise de la langue hébraïque, ignorance de la mentalité, nouveauté des méthodes d’enseignement, solitude… L’idéal étant que les équipes aient une connaissance de la culture et de la mentalité française.

2. La structure d’apprentissage de l’hébreu

Le lycée qui accueillera votre enfant doit avoir une structure d' oulpan de haut niveau, depuis la troisième jusqu’à la terminale, afin de l’aider dans son acquisition de la langue hébraïque. Premier pilier de l’intégration, la maîtrise de l’hébreu, est fondamentale pour la réussite du lycéen dans son nouvel environnement, en premier lieu pour sa capacité à passer son bac israélien, et plus tard, poursuivre des études supérieures en Israël. Bien parler l’hébreu rapidement garantit également de se constituer un cercle d’amis et de commencer sa vie sociale israélienne du bon pied. L’oulpan doit être structuré, méthodique et adapté aux capacité linguistiques de chaque lycéen.

Cliquez pour Télécharger la brochure du lycée Yemin Orde

3. Le soutien scolaire

Point de réussite sans accompagnement du lycéen francophone dans sa découverte des matières étudiées en Israël, du jargon employé en hébreu, des méthodes de travail en complément des heures de cours. Un centre de soutien scolaire prévoyant des cours particuliers, des séances de rattrapage, un enseignement sur mesure, avec des professeurs expérimentés ou des étudiants francophones au sein de l'etablissement constitue une aide précieuse dans l’adaptation du système scolaire israélien

4. Les programmes individualisés

Pour assurer une progression linéraire à ses élèves, l’établissement auquel vous déciderez de confier vos enfants doit être prêt à mettre en place des programmes d’étude individualisés pour les immigrants ou les lycéens présentant des lacunes. Leur but ? Aider ces jeunes à parfaire leur estime de soi et les accompagner dans la comprehension des programmes à étudier. Pour qu’ils arrivent au bac en Israël confiants et sûrs de leurs connaissances.

5. Le partenariat avec les parents

Plus qu’une simple relation, un partenariat solide s’impose entre le le lycée et les parents d’élèves, surtout si ceux si se voient contraints de suivre la scolarité de leur enfant à des milliers de kilomètres de distance. Ce partenariat pose les bases intrinsèques de la réussite de ces lycéens dans un nouvel environnement ; tenus au courant de façon régulière de l'evolution de leurs enfants ( une à deux fois par semaine ), les parents gardent un œil sur leur parcours et sont capables de les soutenir dans leur quête de réussite scolaire, en parfaite harmonie avec le corps enseignant. Fondé sur une communication fluide, ce partenariat a plus de chances d’aboutir avec des interlocuteurs qui maitrisent bien le français.

!En savoir plus sur le lycée Yemin Orde

6. L’éducation informelle

L’éducation informelle prend une place croissante au sein des etablissements scolaires en Israël. Au lycée, son rôle se révèle crucial ; en particulier pour les lycéens venus de l’étranger qui ont parfois du mal à communiquer, à s’ouvrir à leur nouveau cercle relationnel. L’éducation informelle permet aux jeunes francophones de s’epanouir, de mûrir, de développer leurs compétences physiques, émotionnelles et sociales ; un réel gain de confiance dans l’optique de la réussite au bac.

L’éducation informelle s’exprime par le biais d’activités extra-scolaires integrées au sein de l'établissement (activités sportives, artistiques, technologiques…)

7. La planification de l’après bac

Durant la derniere année de terminale en Israël (youd bet), lorsque l' équipe pédagogique aide les jeunes à programmer leur période post bac (Service militaire, Méhina, Service civil – Chirout léumi, ou programme préuniversitaire) ; les lycéens en retirent une véritable plus value. Cet accompagnement du lycée à la réalisation d’un objectif au-delà du bac, crée un veritable sentiment d' appartenance, et développe le sens des responsabilités, chez les lycéens. Acteurs de leur avenir, ils s’impliquent plus fort dans le projet pédagogique et augmentent leurs chances de faire carrière en Israël.

Ces 7 critères doivent être fondamentaux si vos enfants sont en âge d’intégrer le lycée en Israël et de se diriger vers leurs dernières années du cursus scolaire. Surtoit lorsqu il s'agit de nouveaux immigrants francophones.

Notez que les campus scolaires avec internat permettent une veritable intégration au sein de la sociéte israelienne.

Le campus scolaire de Yemin Orde s' est donné comme leitmotiv depuis 20 ans l'intégration des olim hadachim, nouveaux immigrants en Israël, et plus particulièrment des jeunes francophones.

Contactez le lycée Yemin Orde

השאר תגובה